Depuis quelques années, les bracelets bouddhistes sont à la mode. Accessoires traditionnels de méditation et de prière pour les moines, on peut se demander si ces bijoux sont une simple tendance, ou un véritable pas vers la spiritualité.

L’origine du Mâlâ et des bracelets bouddhistes

Les bracelets bouddhistes sont des petits bracelets de perles, utilisés lors des prières et des méditations, tandis que les Mâla sont bien plus longs et, bien souvent, sont portés enroulés autour du poignet. Le terme Mâlâ signifie d’ailleurs en sanskrit « guirlande de perles ». On peut apparenter son utilisation traditionnelle à celle d’un chapelet, puisque chaque perle est supposée représenter un mantra, une respiration, ou une prosternation. Ils sont donc très pratiques pour les prières et les méditations, en permettant à leur utilisateur de fixer son attention sur un point en particulier. Durant la méditation, lorsqu’une pensée parasite arrive, on fait glisser une perle du bracelet, et on recommence chaque fois qu’une autre pensée se présente. On peut donc peu à peu se concentrer sur sa respiration et ne plus être dérangé pendant sa méditation. Le Mâlâ est donc souvent utilisé par les personnes qui débutent en méditation, puisqu’ils aident à la concentration, mais beaucoup d’initiés s’en servent quand même à chaque séance. Les Mâlâ comptent 108 perles, qui ont des significations différentes selon les régions et les coutumes. Mais il existe également de plus petits bracelets bouddhistes, composés de seulement 21 perles.

La voie de la spiritualité

Dans une société où l’on apprend peu à peu à prendre soin de notre corps et de notre esprit, le yoga et la méditation n’ont plus à faire leurs preuves. Le yoga est en effet une pratique très bénéfique pour le corps, permettant de se garder en forme tout en faisant des exercices de respiration et de renforcement. De son côté, la méditation est de plus en plus populaire, et est notamment conseillée pour lutter contre les troubles d’anxiété, les troubles du sommeil ou tout simplement le stress. Mais la méditation et le yoga ne sont plus uniquement des traditions bouddhistes, et comptent de plus en plus d’adeptes à travers le monde. De la même manière, les Mâlâ se sont popularisés. Toutefois, s’ils ne sont plus nécessairement reliés à la religion et à ses pratiques, ils sont généralement utilisés pour les séances de méditation. Ils ne sont donc plus un signe religieux en soi, mais ils appellent tout de même à une certaine spiritualité. Et la méditation en elle-même invite inconsciemment à suivre quelques principes bouddhistes, notamment la libération des angoisses et des tensions inutiles. 

Une toute nouvelle tendance

Les bracelets bouddhistes que l’on voit le plus souvent sont le bracelet œil de tigre et le bracelet 7 chakras. Si l’on peut parler de tendance, ce sont certainement eux les accessoires phares du moment. Comme on l’a vu, il n’est pas nécessaire d’être bouddhiste ni même de faire de la méditation pour les porter. En effet, à l’instar de tout accessoire, ils peuvent également être choisis par simple plaisir esthétique. Très colorés et vibrants, ils sont donc très adaptés aux couleurs d’été et aux tenues printanières. Néanmoins, il est certain qu’ils ont une certaine connotation spirituelle. Mais dans un monde où l’on revient un peu à l’essentiel et où l’on essaie de se recentrer sur notre bien-être mental et physique, porter un accessoire qui appelle à la quiétude d’esprit n’est certainement pas extravagant !