Cuire des aliments à la vapeur est sans conteste un des modes de cuissons qui respecte le plus la préservation des vitamines et des minéraux. Vous n’êtes pas encore convaincu par la cuisson à la vapeur douce ? Lisez tout simplement cet article.

Les avantages de la cuisson à la vapeur douce

Avant toute chose, il convient de bien faire la différence entre un cuit-vapeur classique et un cuiseur vapeur douce. Ce dernier prend ordinairement moins de place en cuisine qu’un modèle plus traditionnel. En plus de cela, la quantité d’eau que vous utiliserez serait bien moins et vous serez également des économies d’énergie.

Mais les récipients à la vapeur douce comme le Vapok permettent avant tout de garder un maximum de vitamines et des enzymes. Ainsi, une cuisson de 95 degrés va permettre conserver ces derniers. Et comme les enzymes des aliments sont préservés, le travail de la digestion sera bien plus facile. Les éléments nutritifs seront alors de mieux assimiler.

Choisir la cuisson à la vapeur au lieu d’une autre forme de cuisson

Il existe plusieurs formes de cuisson à la vapeur comme la cuisson en papillote. Ils peuvent dans un certain sens aider à garder certaines vitamines et des nutriments. Mais le plus gros désavantage est que la cuisson est ordinairement faite entre 200 – 210 degrés. Cela peut, en effet, entrainer une diminution des vitamines et des nutriments. La vapeur va également perdre son efficacité en atteignant les niveaux supérieurs.

D’un autre côté, la vapeur douce va éliminer les toxines et les produits nocifs. Elle va également garder son gout original, leur fermeté ainsi que la couleur de tous les aliments. Vos légumes resteront croquants tout en étant fondants. Ce mode de cuisson est aussi idéal pour les viandes et les poissons. Un autre avantage des cuiseurs vapeur douce est qu’ils s’adaptent à tous les de feu.