Il existe plusieurs types de riz, mais celui qui impressionne le plus est sans conteste le riz japonais. Ce dernier nécessite en effet une cuisson un peu plus travaillée. Il est bien entendu utilisé au moment de préparer des sushis, mais peu aussi accompagner d’autres plats.

Comment reconnaître le riz japonais ?

Dans un premier temps, il faut savoir qu’il y a plusieurs types de riz. Le riz basmati est celui qui est le plus consommé un peu partout dans le monde. Ce dernier accompagne souvent de nombreux plats. Mais, à la différence du riz japonais, il ne contient pas beaucoup d’amidon. Il n’est donc pas aussi collant que ce dernier. Ainsi, un riz du Japon est ordinairement gluant, car il contient une grande quantité d’amidon.

Par ailleurs, le riz a une place de choix dans la culture japonaise. D’ailleurs, le choix concernant ce dernier ne manque pas, car il existe plus d’une centaine de variétés de riz. De ce fait, le Koshihikari est un riz qui convient surtout aux plats nécessitant un riz d’une très bonne qualité. En revanche, le Sasanishiki est le riz qui est le plus apprécié au moment de faire des sushis.

Bien faire la différence entre le riz à risotto et le riz japonais

Dans cette optique, il est aussi important de bien choisir son riz au moment de les préparer. Pour que ces derniers soient succulents, le mieux est de privilégier un riz qui vient du Japon. Ces derniers sont, en général, ronds et ils sont bien évidemment cultivés dans ce pays.

Il ne faut surtout pas les confondre avec le riz à risotto. Les graines de riz de ce dernier sont plus longues. Bien évidemment, ces derniers peuvent remplacer le riz du Japon au moment de préparer les sushis, mais il y aura une différence dans le gout.

Ainsi, le mieux est de bien regarder la liste des ingrédients avant de faire un choix. Une autre option possible est de se rendre chez un spécialiste en produits japonais afin d’acheter un bon riz pour préparer des sushis.

Comment cuire le riz japonais ?

Dans ce même contexte, il vaudrait aussi mieux bien maitriser les étapes pour la cuisson de ce riz. Il faut bien évidemment bien le laver afin que le riz ne colle pas. Le riz commencera alors à gonfler pendant le lavage et il serait donc préférable de le placer dans une passoire. Cela permettra alors qu’il soit bien égoutté.

Il suffira ensuite de le mettre à cuire dans un récipient sans ajouter de sel.